Pour une expérience de navigation complète, veuillez activer JavaScript dans votre navigateur.
3.jpg
AccueilAgenda 2017Informations récentesContactHistoriqueLina Ritter rencontresEntomologie (papillons)Emile StorckInfos / liensAuteurs florivaliens et l'AlsaceLa vie de l'associationBulletin onlineArticles journauxGlossaire d'Emile StorckAuteurs, compositeurs indexLégendes,petites histoires du FlorivalDictionnaire toponymiqueDictons, proverbes , légendesDictionnaire Thématique L'AlsaceSpécialités alsaciennes Livre d'OrAdministration
Cercle Emile Storck
Emile Storck Kreis
Guebwiller
1.jpg2.jpg4.jpg5.jpg6.jpg7.jpg8.jpg
Emile Storck
Site Cercle_Emile_Storck.jpg florival informatique.png7.jpg
Note sur la graphie Orthal utilisée pour l'alsacien


La référence de l'alsacien est l'allemand, ainsi l'alsacien écrit ressemble inévitablement à l'allemand. Certains disent de l'écriture d'Émile Storck : " Ce nest pas de l'alsacien c'est de l'allemand, As ìsch kè Elsassisch, às ìsch Ditsch ". Oui intrinsèquement c'est de l'allemand.

Lors des symposiums des 24 mai et 4 octobre 2003 à l'IUT de COLMAR a été élaborée, sous la direction de M. Albert HUDLETT assisté de M.M. Edgar ZEIDLER et Patrick GRIMM, une CHARTE DE LA GRAPHIE HARMONISEE DES PARLERS ALSACIENS nommée GRAPHAL ; les bases de la méthode ORTHAL étaient jetées. Cette harmonisation permet de bien écrire l'alsacien du Nord au Sud et des bords du Rhin aux crêtes vosgiennes. Louvrage de référence en la matière est la méthode :
"Orthographe alsacienne - Bien écrire l'alsacien de WISSEMBOURG à FERRETTE" écrite par Edgar ZEIDLER et Danielle CREVENAT-WERNER.

La graphie que nous utilisons dans notre dictionnaire thématique est dans ses grandes lignes fidèle à cette méthode.

a palatal bref [a] comme dans Ant (le canard) ou en a palatal long [a:] comme dans ar (lui).
ä correspond au ä allemand, è ouvert et long [:] :] comme dans Mähn (la crinière) ou è ouvert et court []comme dans Säckle (la pochette)
à a vélaire bref dit suédois [å] bref comme dans Bàch (la rivière) ou en a vélaire long [å:] comme dans Gràs (l'herbe)
ai se prononce a et i ouvert [ai] comme dans Mai (mai)
aui se prononce [oj] comme en anglais boy
àui a vélaire + i [åi] Fràui, le u muet rappelle la proximité avec l'allemand Frau
e final équivaut au a palatal bref [a], déjà utilisé par Emile Storck, il donne une certaine rondeur à la terminaison du mot et se différencie ainsi du a final mulhousien qui s'entend plus nettement
ei se prononce a et i ouvert [ei] comme dans Bei (la jambe)
ee se prononce é fermé long [e:] comme dans Fee (la fée)
èi se prononce è ouvert et i fermé [i] comme dans Dèifel (le diable)
ì se prononce é fermé bref [e] comme dans, Fìsch (le poisson) ou é fermé long [e:] comme dans Bìr (la poire)
ìe se prononce en é fermé long [e:] comme dans wìeder (de nouveau)
ie, se prononnce en i long comme dans Sieb (le tamis) mais parfois aussi en i fermé avec a [ia] comme dans Dieb (le voleur).
ii se pronouce en i long comme dans Fiir (le feu)
u se prononce ou ouvert et long [u:] comme dans nur (seulement) ou bien ou ouvert bref [u] comme dans dumm (bête adj., imbécile)
ü se prononce u fermé et bref [y] comme dans Hütt (la peau) ou u fermé et long [y:] comme dans Bür (le paysan), équivaut au ü allemand.
ß, correspond au ß allemand Stroß ( la route) rallonge la voyelle placée avant en opposition au double s comme dans Ross (le cheval)