3.jpg
AccueilL'association - Statuts - ChronologieAlbum photosE. Storck Bio-et bibliographie Contact2020201920182017Joseph Storck hommageStarculfus2016 Der Pfingstmontag et l'AG du 16 maiLes frères, Joseph et Emile (éléments biographiques)Œuvre poétiqueŒuvre dramatique: E Summertrauim; Mathis NithartŒuvre pédagogique (Lebensfreude)Lina Ritter rencontresNathan KatzFrancis KrembelJean EgenMarguerite Gable-SennéClaude VigéeMulhouse, l'âme et l'espritGeorges Zink et Michel ZinkEdgar ZeidlerEntomologie (papillons)Infos / liensAuteurs florivaliens et l'AlsaceBulletin onlineArticles journauxGlossaire d'Emile StorckAuteurs florivaliensLégendes,petites histoires du FlorivalDictionnaire toponymiqueDictons, proverbes , légendesDictionnaire Thématique Lieux d'AlsaceSpécialités alsaciennes Livre d'Or
Cercle Emile Storck
Emile Storck Kreis
Guebwiller
1.jpg 2.jpg 4.jpg 5.jpg 6.jpg 7.jpg 8.jpg
Emile Storck
Site Cercle_Emile_Storck.jpg 7.jpg
Frieihjohr fir unsri Sproch
4 avril, vignoble de Soultzmatt. Annulé pour cause de covid.
 
Contre Coronavirus et autres pestes, la grande leçon de Pâques (Résurrection et printemps). Oschtre:
An alle Hirscht gehn nèii Blettle uf,
un Blüeme stehn uf jedrer Matt in Masse.
Der Himmel, blaui mit heitre Wulke druf,
kat sine Glanz un sini Fràid nit fasse.
 
Lire la suite, traduction, méditation et courriels.

Comment avons-nous vécu l’épreuve du confinement, qui a duré du 17 mars au 11 mai ? Dans certains villages, les cloches ont résonné tous les soirs à 18 heures.
Juli im Rabland  
 
 
Es glieiht e stumpfe Glanz am Waldrand noh :
der Summertag ligt brietlig uf de Ràwe.
Wie Bleidunscht hat sich’s schwàr uf d’Fahrwàg gloh,
un Flimmerluft verbrotet in de Gràwe.
 
Das isch die Zit wu vor em Sunnefir
d’Eglàssle sich verstecke in de Ritze
un Schàtte süeche in der Ràwemür
Wu Summerveegel gstiff un schlofrig sitze.
 
Es schmeckt noh Schwàwelblüescht un Vitriol,
Stauibwulke wirwle uf in dinne Süle,
un mànkmol rollt ’s un murrt ’s un rumpelt ’s hohl
am Kamm noh wun als d’ Hagelgwitter dühle
 
vor eb si bràche iwrem Ràwegrund
Mit Wulkewànd wie gàli Hàxekuche,
un zàmmeschlage in’re halwe Stund,
was d’ Rablit grichte hàn in lange Wuche.
         
                       (Emile Storck, Melodie uf der Panfleet)
 

Juillet dans le vignoble
 

Un éclat fatigué rougeoie le long de l’orée de la forêt :
le jour d’été règne fiévreusement sur les vignes.
C’est comme un bouillard de plomb qui pèse sur le chemin,
tandis que l’air qui vibre cuit dans les fossés.
 
C’est le temps où les lézards fuyant le feu du soleil
se cachent en s’engouffrant dans les fissures
et recherchent l’ombre près des murets du vignoble
sur lesquels reposent des papillons engourdis et somnolents.
 
Ça sent la fleur de soufre et le vitriol,
des nuages de poussière s’élèvent en fines colonnes
et de temps à autre ça gronde et grogne et sonne creux
du côté de la crête où les orages de grêle guettent
 
avant de venir abattre sur la terre de la vigne
leurs murailles de nuées comme des sulfureuses cuisines de sorcière
et détruire en moins d’une demi-heure
ce que les vignerons avaient préparé durant de longues semaines.
 
                  (traduction Albert Strickler, dans Par les fossés et les haies)
 
 
Annonces

Deux dates à retenir.

1) Ce samedi 12 septembre, à 16h30, conférence et lectures de Martine Blanché au PMC (Pôle Média Culture) de Colmar. Voir flyer ci-contre.

2) Le lendemain, dimanche 13 septembre, aura lieu à Guebwiller, au Centre sportif du Florival, de 10h à 18h, le Forum des associations. Le Cercle Emile Storck aura un stand.
Capture