3.jpg
AccueilL'association - Statuts - ChronologieAlbum photosContactE. Storck Bio-et bibliographie 20212020201920182017Joseph Storck hommageStarculfus2016 Der Pfingstmontag et l'AG du 16 maiLes frères, Joseph et Emile (éléments biographiques)Œuvre poétiqueAUDIOTHEQUEŒuvre dramatique: E Summertrauim; Mathis NithartŒuvre pédagogique (Lebensfreude)Abbé Charles BraunLina Ritter rencontresNathan KatzDaniel Muringer / Francis KrembelJean EgenMarguerite Gable-SennéClaude VigéeMulhouse, l'âme et l'espritGeorges Zink et Michel ZinkEdgar ZeidlerEntomologie (papillons)Infos / liensAuteurs florivaliens et l'AlsaceBulletin onlineArticles journauxGlossaire d'Emile StorckAuteurs florivaliensLégendes,petites histoires du FlorivalDictionnaire toponymiqueDictons, proverbes , légendesDictionnaire Thématique Lieux d'AlsaceSpécialités alsaciennes Livre d'Or
Cercle Emile Storck
Emile Storck Kreis
Guebwiller
1.jpg 2.jpg 4.jpg 5.jpg 6.jpg 7.jpg 8.jpg
Emile Storck
Site Cercle_Emile_Storck.jpg 7.jpg
Comment classer cet homme, homme d’Eglise, pédagogue, publiciste, érudit, poète ? Les historiens consciencieux de la littérature alsacienne ne mentionnent en général que son nom et le titre du recueil de poèmes et de chansons qu’il fit paraître en 1868 : Das Bölchenglöckchen  (« La clochette du Ballon »). Les historiens plus rapides et plus cavaliers de la même littérature l’ignorent tout à fait. Il pourrait avoir plus de chance de figurer dans une histoire sociale de notre région et, en particulier, dans l’histoire, encore mal synthétisée, du catholicisme alsacien au XIXe siècle.
Cependant, c’est surtout l’écrivain bilingue, l’auteur admirable des Légendes du Florival ou la mythologie allemande dans une vallée d’Alsace, que nous voudrions réhabiliter ici. C’est un livre que son inspiration philosophique et son style rapprochent, toutes proportions gardées, de l’ouvrage de Chateaubriand, Le génie du christianisme. C’est un peu cela, une défense et une illustration du génie du christianisme, à une échelle locale, dans le cadre évidemment limité d’une vallée vosgienne, mais la démonstration est si bien conduite qu’elle prend une valeur générale.
Emile Storck s’en est beaucoup inspiré dans ses 27 poèmes qui composent la partie Legande, Bàllàde un Sàge, dont la traduction reste à faire, de Lieder vu Sunne un Schatte.

Poésie et mythologie germaniques
Capture Capture2