3.jpg
AccueilL'association - Statuts - ChronologieAlbum photosContactE. Storck Bio-et bibliographie 202220212020201920182017Joseph Storck hommageStarculfus2016 Der Pfingstmontag et l'AG du 16 maiLes frères, Joseph et Emile (éléments biographiques)Œuvre poétiqueAUDIOTHEQUEŒuvre dramatique: E Summertrauim; Mathis NithartŒuvre pédagogique (Lebensfreude)Œuvre épistolaire (Correspondance)Abbé Charles BraunLina Ritter rencontresNathan KatzDaniel Muringer / Francis KrembelJean EgenMarguerite Gable-SennéClaude VigéeMulhouse, l'âme et l'espritGeorges Zink et Michel ZinkEdgar ZeidlerEntomologie (papillons)Infos / liensAuteurs florivaliens et l'AlsaceBulletin onlineArticles journauxGlossaire d'Emile StorckAuteurs florivaliensLégendes,petites histoires du FlorivalDictionnaire toponymiqueDictons, proverbes , légendesDictionnaire Thématique Lieux d'AlsaceSpécialités alsaciennes Livre d'Or
Cercle Emile Storck
Emile Storck Kreis
Guebwiller
1.jpg 2.jpg 4.jpg 5.jpg 6.jpg 7.jpg 8.jpg
Emile Storck
Site Cercle_Emile_Storck.jpg 7.jpg Storck E. - Lebensfreude - 001

Le professeur d’Ecole Normale Emile Storck, agrégé de l’université, est l’auteur de deux ouvrages d’apprentissage de l’allemand :

- Alltag und Sonntag, Cours pratique d’allemand à l’usage des classes de fin d’études primaires et des Sixièmes et Cinquièmes des Lycées et Collèges (1953)

- Lebensfreude, Cours pratique d’allemand à l’usage des débutants dans l’enseignement primaire et secondaire (1962)









































Voici une étude intéressante de Dominique Huck. Elle situe ces deux manuels dans l’histoire compliquée des modalités de l’enseignement de l’allemand en Alsace. Dominique Huck est professeur émérite de dialectologie de l’université de Strasbourg. Il a publié Histoire des langues de l’Alsace aux éditions de la Nuée Bleue. Il y analyse la politique linguistique qui a conduit à la suprématie du français et à l’affaiblissement constant de la langue régionale.






                  Lebensfreude (leçon1)
Lebensfreude - couverture Lebensfreude - préface Lebensfreude - table 1 Lebensfreude - Table 2


Apprendre à lire l’alsacien (avec l’allemand)
Une position pédagogique originale du professeur Emile Storck

Une leçon d’alsacien
Dans une librairie parisienne, une matinée d’hiver 1924, trois intellectuels européens conversent. Un Allemand (Rainer Maria Rilke), un Suisse (Carl J. Burckhardt, historien et futur diplomate, né à Bâle) et un Français (Lucien Herr, né à Altkirch en 1864, bibliothécaire à l’École Normale). On parle de littérature, on compare des incomparables, la poésie allemande et la poésie française. Rilke considère la Fontaine comme le plus pur, le plus limpide, des poètes français. Intraduisible en allemand, bien sûr. Herr répond qu’il connaît pourtant un poète allemand qui est comme un jeune frère de La Fontaine. Les deux autres et le libraire, Augustin, écarquillent les yeux et dressent l’oreille.




Utopie d’une Ecole Normale Rhénane dans la CEA
Collectivité Européenne d’Alsace
Der Dichter glauibt dass unsri Sproch so geschèit
wie jedi Schrìftsproch ìsch fir àlles sàge,
oi wenn si nìt ìn d’eint un d’ànder kèit.
Der eige Geischt isch stàrk gnüe fìr si tràge.
Un wenn si do un dert e Wort müess namme,
no brücht si sìch nìt meh wie d’àndre schame.
                                 Der goldig Wàge, Prolog